Un yéti au poil ! Humour - épilation laser
Blablas au rhum

La (ma) vérité sur l’épilation laser : mon avis 10 ans après

Avant de rentrer dans le vif du sujet et de causer épilation laser, un bref état des lieux.

Au naturel, je suis poilue. Très poilue.

Tellement poilue que Yéti est mon deuxième prénom. C’est, en tous cas, le gentil sobriquet que mes petits camarades de classe avaient jugé bon de m’affubler.

Tellement poilue que je ne peux pas utiliser la technique du camouflage via un collant car mes poils pointent au travers. Et piquent. Même avec un collant opaque, oui, oui.

Si poilue que le sommet de mes cuisses semble être paré de magnifiques rouflaquettes à frisettes. Et que, même les bras ballants le long du corps, de petites touffes disgracieuses buissonnent à la périphérie de mes aisselles.

Si poilue, enfin, que ma ligne de sourcil forme une harmonieuse symétrie avec celle surplombant ma lèvre supérieure (je suis moustachue des yeux, quoi).

Et, évidemment, je suis brune.

Bref, l’épilation au laser était pour moi une urgence presque vitale.

J’en ai donc parlé à ma dermatologue qui m’a conseillée l’épilation au laser.

 

L’épilation laser, c’est quoi ?

Wiki me dit : « L’épilation laser est un processus d’épilation par exposition à des impulsions de lumière laser qui détruisent le follicule pileux. L’épilation laser consiste à projeter un faisceau de lumière sur le follicule pileux pour le brûler et le détruire ».

En gros, c’est un système qui atomise le poil à sa racine, qui lui fait sa fête à cet enf*** de trouble-fête de sa race.

 

C’est pour qui ?

En théorie, c’est pour moi : les brunes à la peau claire et aux poils sombres.

Mais il est à noter que la technique s’est largement améliorée ces dernières années et que les lasers, tels que le YAG, sont capables de traiter avec un certain succès les poils noirs chez les patients à peau foncée.

En revanche, si vous êtes blondes, oubliez : le laser est un peu raciste sur les bords et ne cible que les poils noirs (mais bon, vous n’allez pas vous plaindre, si le laser ne les voit pas, c’est parce que PERSONNE ne les voit !).

 

L’épilation laser, ça coûte cher ?

Hmmmpfff, on peut dire ça, oui.

Pour info, j’ai payé (en 2010) :

– 80 €/ séance pour les aisselles ;

– 80€/ séance pour le maillot ;

– 320€/ séance pour les jambes entières.

Sachant que ma dermatologue m’a recommandée 8 séances par zone pour espérer un résultat de 80 % de poils en moins.

Bref, je préfère ne pas faire le calcul.

Après consultation des prix sur internet, il semble, en plus, que ma dermatologue soit plutôt accommodante au niveau tarif.

 

Comment ça se passe ?

Déjà, oubliez les jolies gambettes bien bronzées. L’épilation au laser et le teint hâlé ne font pas bon ménage.

Il faut éviter l’exposition au soleil au moins 4 semaines avant la séance.

48 heures avant, vous devrez vous raser.

Et puis, c’est à peu près tout pour la préparation.

Le jour J, votre dermatologue placera sur votre petit nez d’élégantes lunettes de protection avant de tracer au crayon des lignes blanches sur vos jambes, ceci afin de bien délimiter les zones à traiter et de n’en oublier aucune.

Et ensuite ? Bah, ensuite, c’est parti…

 

L’épilation laser, ça fait mal ?

Non.

Ha, ha, je déconne ! Vous m’avez vraiment crue ?

Ça ne fait pas mal, ça fait hyper mal ! Méga, giga mal comme dirait mon fils. Ça douille un max, mais rappelez-vous d’une chose : vous ne pouvez pas en mourir.

Les jambes, encore, ça passe. On a juste l’impression que des milliers d’élastiques vicieux sont en train de faire du hula-hoop à même votre peau en s’éclatant dans tous les sens du terme.

Mais le maillot et les aisselles… c’est… je n’ai pas de mot (et c’est une femme qui a accouché qui vous parle).

Et je ne vous ai pas dit le pire : la première séance est la moins douloureuse. Oui, parce qu’au fur et à mesure des séances, il est nécessaire d’augmenter l’intensité du laser sinon ce n’est pas drôle.

Mais ne fuyez pas ! Il existe une solution !

La crème anesthésiante.

Ma dermatologue me l’a prescrite pour les séances suivantes et ça vous réconcilie avec la vie. Et avec les grands groupes pharmaceutiques aussi (je vous assure).

Mais, évidement, il y a un « mais » : c’est un tout petit tube et on ne peut en utiliser qu’un à la fois (ma dermatologue m’a dit qu’il y avait des risques de surdosage au-delà).

Donc, vous devez choisir les endroits que vous souhaitez épargner. Pour ma part et sans aucune hésitation, ce fut le maillot.

Autre détail réjouissant (mais si, mais si, vous allez adorer), pour que la crème soit efficace, vous devez entourer la zone traitée d’un papier film type cellophane. Je vous laisse imaginer les trésors d’imagination que j’ai dû déployer pour bander mes entrejambes.

Ça faisait un petit « criss criss » quand je marchais, comme si j’avais un papier de bonbon coincé dans la raie des fesses. La classe.

 

L’épilation laser, c’est efficace ?

J’imagine que c’est la question et la réponse que vous attendez toutes.

La praticienne que j’ai choisie m’a été recommandée par une copine qui avait tenté l’expérience chez elle et qui en a été ravie. Tant et si bien qu’elle a pu se contenter de seulement 5 séances pour ses jambes entières et maillot.

En ce qui me concerne, le résultat fut moins concluant :

  • Concernant le maillot, j’ai été bluffée : au bout de 5 séances, j’ai pu mettre un terme à la torture ; mon maillot était aussi lisse et doux qu’un ventre de bébé. J’ai donc dit adieu pour la vie et sans regret à mes rouflaquettes à frisettes ;
  • Concernant les jambes et les aisselles, en revanche, au bout des 8 séances réglementaires, j’étais loin d’être dépoilée à 80 %… un petit 50 % plutôt.

Qu’à cela ne tienne, ma dermatologue m’a proposé des séances supplémentaires… gratuites (c’est déjà ça). J’ai donc subi, en tout et pour tout, pas moins de 22 séances de torture ! Vous avez bien entendu : 22 !

Vous me direz, il faut souffrir pour être belle et si, au bout du compte, les résultats escomptés sont là, c’est le principal.

Sauf que les résultats obtenus sont loin de ceux que j’escomptais. Après ces 22 séances (oui, je sais, je me répète), le poil noir et dru s’est transformé en poil clair et fin, un sous-poil en fin de compte, mais il est toujours là. Et je suis encore obligée de m’épiler les jambes et les aisselles. Vous me direz, le poil s’est tellement affaibli que je ne sens presque plus rien. C’est déjà ça.

Ma dermatologue m’a confiée « n’avoir jamais vu ça ». Selon elle, je suis « un cas à part ». Je ne peux que la croire sur parole.

La bonne nouvelle, c’est que, désormais, lorsque je me tiens les bras le long de mon corps, les petits buissons disgracieux ont disparu. Et que l’hiver, je peux me contenter de porter des collants (opaques, tout de même).

Alors, prêts à tenter l’aventure ?

30 commentaires

  • Amélie

    « si le laser ne les voit pas, c’est parce que PERSONNE ne les voit !  » : détrompe toi, ça se voit ! Déjà, sous un certain angle, les poils blonds deviennent bruns. Ensuite, avec le fameux collant noir opaque, les poils blonds qui ressortent par endroits sont bien mis en valeur : blond sur noir, ça brille façon cactus. Et jambes nues, ça donne un effet « fourrure de caniche nain jaunâtre » hyper sexy.

  • Lilie

    Merci pour cet article qui m’a bien fait rire… Il confirme ce que je craignais : C’est douloureux… très douloureux malgré ce que disent les copines qui friment, ou ont plutôt envie de pas avoir été la seule à subir….
    Bon, j’ai moins de soucis que toi, donc après de longues années fidèles à l’épilation à la cire, je suis passé à l’épilation définitive avec les dernières technologie (je ne veux même pas me souvenir du nom…), c’est relativement efficace et indolore. Oui, Oui, c’est possible !
    Bises

  • Héloïse

    Merci pour ton retour d’expérience! Je me suis longtemps posée la question de l’épilation laser (team poilue aussi), mais comme je suis mate de peau, à l’époque, c’était impossible. Aujourd’hui, je vais chez l’esthéticienne tous les mois et ma pilosité est moins dense à certains endroits, mais c’est clair que s’il existe une solution comme Lilie en parle plus haut dans les commentaires, ce serait top de savoir de quoi il s’agit!

  • Madame Bourdonne

    Excellent …je crois qu’on se voit toute un peu en cet article !!! Perso la cire me suffit et me convient. Même si j’aimerai bien me passer de ces séances loin d’être agréable ! Une épilation sous forme de massage ça n’existe pas ????

  • Valentine

    Hello !

    Très intéressant ce retour ! J’avoue, je suis une petite blondinette chanceuse… mais pourtant plutôt poilue haha ! J’avoue n’avoir pas besoin de m’épiler les cuisses, et que je ne vois pas l’interêt dans mon cas de recourir au laser pour mes jambes et mes aisselles. En revanche, je dirais bien oui pour un maillot échancré, parce que, bordel (pardon), je douille ! Et ce serait tellement plus pratique l’été franchement, de pouvoir dire adieu à mes merveilleux poils incarnés.. j’y pense également pour mon duvet moustachu qui est assez voyant malgré ma blondeur mais que je n’ose pas épiler pour ne pas que ça devienne plus foncé plus dru.. je pense clairement sauter le pas, il va juste falloir que je termine mes études d’abord pour les sous !

    • Emma

      Ah oui, pour le maillot, seul endroit qui a vraiment bien fonctionné pour moi, c’est top.
      Pour la moustache, je fais à la cire. Tiens, ça mériterait un article, ça ! ^^

  • Morgane

    Je n’ai jamais eu recourt à l’épilation laser ayant les poils blonds sur les jambes… Par contre, je serai bien tentée de le faire sur le maillot mais c’est un sacré investissement (à vie, j’en conviens) et j’ai vraiment peur d’avoir trop mal…

  • Fille à Paillette ✨

    Hello,

    Il y a une dizaine d’année j’avais fait des séances de lumière pulsée (moins efficaces que le laser). Mon maillot est toujours niquel, en revanche 100% de mes poils d’aisselles et de jambes sont revenus et pour le coup plus noirs et vénères qu’avant (youpi!). Je pense beaucoup au laser mais j’ai bien peur moi aussi d’être un cas à part. En tout cas c’est chouette d’avoir eu ton surplus de séances gratis, moi j’ai tout payé (c’est ça qui m’a fait le plus mal !).

    Des bisous

    Morgane ✨

    • Emma

      Hello ! Justement, j’hésitais à tenter cette autre technique… Mais bon, j’ai un peu peur que ça me refasse le même coup… En tous cas, oui, clairement, ma dermato a été très correcte. 🙂

  • Farah

    Holala tu m’as bien faite rire mais moi qui envisageais éventuellement le maillot je dois dire que j’ai mal au ventre rien que de te lire !!!! Pour ma part je crois que je vais rester avec mes copines les bandes de cire car ça me semble vachement moins vital tout à coup 😅😅 merci en tout cas pour ta franchise et ton humour !!!

    • Emma

      SI tu n’envisages que le maillot, c’est carrément jouable avec la crème anesthésiante 🙂 Mais si tu t’entends bien avec tes copines, les bandes de cire, et que votre amitié est au beau fixe, ce n’est sans doute pas la peine ! ^^

  • fanny

    Merci pour cet article qui m’a beaucoup fait rire ^^ Je me suis dis que le jour où j’aurais les moyens je le ferais sur les jambes car c’est vraiment trop long de s’épiler les jambes… Mais si tu dis que ça fait super mega mal ça fait réfléchir à 10 fois quand même… Surtout que moi aussi je suis bien poilue des gambettes 😝

    • Emma

      Après, chacun ressent la douleur différemment. Et peut-être que les séances à répétition ont fait exploser mon seuil de douleur… Mais bon, c’est sûr que ça ne fait pas du bien 😉

  • Ana

    Aha, vraiment génial cet article, tu as beaucoup d’humour j’ai beaucoup rigolé ! Du coup je ne suis pas convaincue par le laser, toujours l’impression que cela va abimer ma peau en plus de me faire souffrir…

    • Emma

      Ravie que tu aies ri !
      C’est vrai que j’ai oublié de parlé de l’aspect de la peau juste après : elle est parsemée de plein de petits points rouges, mais ça ne dure pas ! Aucun dégât à déplorer de ce côté là ! ^^

    • Emma

      Bonjour Lucie !
      Non, je n’ai pas tenté les bras. Je suis poilue aussi sur les bras, mais je me contente de les décolorer… Et ça me convient comme ça. Tu envisages de sauter le pas ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *