Marcher dans les champs de blé - été - Vie de maman- Vacances
Blablas au thé

Les couleurs de l’été

Marcher dans les champs de blé, dorés et chauds, cueillir des grains qui croquent sous la dent. Jaune brûlant, étouffant, celui du soleil qui écrase, qui suffoque de sa chaleur moite. Au loin, petites taches de flous miroitantes, d’horizon liquéfié.

S’allonger dans l’herbe presque fraîche et moelleuse, plonger dans le bleu ciel et contempler la course futile et silencieuse des quelques nuages cotonneux, des cumulus qui défilent, gonflant et ronronnant, dans un ballet de lapins, dragons, sirènes, lutins. Éclats de rire. Puis fermer les yeux, bercé par leurs mouvements lents.

Écouter le vert feuillage, le souffle de l’air, le bruissement de feuilles qui s’agitent et cette cigale qui stridule dans une indolente mélodie d’été. Parfum de sous-bois et d’épines de pin. Se lever, laisser derrière soi l’empreinte de son corps dans les graminées couchées.

Rentrer chez soi Douce odeur de lessive. Du rose, du blanc, du corail qui flottent dans les airs, suspendus au fil à linge. S’arroser au tuyau d’arrosage, s’éclabousser, rire encore, danser sous le rideau d’eau, courir, le traverser et fendre ses arcs-en-ciel.

Et recommencer jusqu’à la fin de l’été.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *