Le temps qui passe - Fin de l'enfance - Grandir
Blablas au rhum

Appuyer sur pause

Il y a tous ces détails qui me rappellent que le temps ne fait pas que passer : il court. Il galope même.

Eh oui, le très regretté boys-band mondialement connu, feu Alliage, avait vu juste (les vieux de mon âge comprendront).

Il y a ces regards qu’elle décoche parfois, ces brefs moments en suspens, ces fulgurances au fond des yeux qui laissent déjà deviner l’adolescente qu’elle sera.

Il y a cette façon de se démêler les cheveux comme une grande, de choisir ses vêtements, de savoir exactement ce qu’elle veut.

Mon fils n’est pas en reste avec sa première dent perdue et, derrière, la nouvelle qui n’attendait que ça pour émerger : mon fils a déjà en lui un petit bout de l’adulte qu’il sera.

Mais aujourd’hui, on a encore franchi une étape : ma fille fait la même pointure que moi ! Oui, vous avez bien lu : mon bébé de 9 ans a des pieds d’adulte ! Bon, de petits et mignons petons d’adulte, je vous l’accorde (du 35), mais quand même. C’est un choc.

Bientôt, elle m’empruntera une robe (juste pour la soirée !) ou un joli gilet (il est trop stylé !) et fouillera dans ma trousse à maquillage… Elle voudra que je la dépanne d’un tampon et que je prenne rendez-vous chez l’esthéticienne pour une épilation en règle. Et je ne parle même pas de l’inéluctable discussion sur la pilule et la capote…

Aaaaah, je ne suis pas prête. Pas prête du tout. Quelqu’un peut me dire où est cette fichue touche « pause »? (et, tant qu’à faire, si vous savez où se trouve le bouton « retour en arrière », je suis également preneuse).

Un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *